L’APRèS -JE
Il s’en est passé des choses depuis un certains mois d’Aout ou j’avais  délaissé Londres les yeux encore scintillants et rougis d’émotions par l’effort accompli et les fortes sensations. Je me suis surpris à surfer sur la vague olympique ; Non pas celle  qui vous traine de cocktails en cocktails, dans les soirées de gala ou invitations en tout genre comme l’on pourrait croire. De ça il n’en est rien ! La course a été belle et les émotions à la hauteur mais la 4e place au JO n’hexsiste pas. C’est cruel mais vrai. C’est juste le meilleur endroit pour admirer un podium. Sur les dernières compétitions j’ai pu me rendre compte cet effet JO, du plaisir qu’avait pris les gens en regardant la course et en rêvant tout bêtement. Et c’est bien la l’essentiel. Le partage que j’ai pu avoir avec les fans à travers nos échanges que se soit pour des photos ou des autographes ont été nombreux. Non, plutôt le nuage qui transporte. Celui d’ou l’on trouve tout beau et tout joli. Celui qui permet d’affronter chaque épreuve comme une nouvelle aventure. J’essaie de profiter de chaque moment et garder le plaisir. Ce dernier reste prioritaire et me permettra de finir la saison. Cette  philosophie  me permet aussi d’attaquer un programme chargé en laissant mes appréhensions au placard. Bien que les résultats n’aient pas été extra l’envie de courir est bien là, celui de s’entraîner beaucoup moins. Stockholm pour redémarrer en faisant office d’étape de WTS paraissait idéale. Un état d’esprit pas assez combatif ma vite redescendu sur Terre, BIM BAM BOUM, vrai jeux vidéo par la vitesse et le parcours proposé. Au final une 16e place bien loin de mes espérances.

La semaine d’après direction St Cyr pour les Championnats de Frances. Difficile de rester objectif au vu de la tournure des évènements, ou je n’ai pas été franchement à mon avantage pendant la course (20e) mais cette épreuve ne restera pas dans les annales. Alors qu’un championnat de France est censé représenter quelques choses pour beaucoup de triathlètes, élite comme Age–Grouper, ici la ringardise fut proche avec un parcours inapproprié pour un championnat et des spectateurs absents. Heureusement que la bataille proposée une fois encore par les athlètes devant ait été à la hauteur !!! Cela n’est pas très grave au final mais cela m’a permis de constater que les championnats de France ne me manqueront pas.
 
A la suite de quoi, je me suis rendu en Allemagne,  à Schliersee pour la final du Grand Prix allemand. Une 5e place en individuel et le titre par équipe, un 3e d’affilé pour le EJOT Team Buschuuten. Un parcours somptueux dans une Bavière ensoleillé clôturé d’une bonne fiesta pour célébrer mes dernières heures de jeune garçon… Retour en France chez moi à Agay après plus de 3 mois sur les routes et enchaîner une autre compétition. Le Grand Prix de Nice pour un titre qui nous tend les bras. Là encore une 5e place, la victoire par équipe et le titre de Champion de France pour mon nouveau club des Sables Vendée Triathlon. Une première dans l’histoire du club ! Félicitons-nous et un grand BRAVO à tous pour la contribution.

Encore en transit à Munich, tout juste arrivé du Japon ou j’étais le week end dernier pour disputer l’avant dernière étape des WTS, cela se déroulait à Yokohama. J’y décroche une nouvelle 5e place, résultat un peu inespéré je dois l’admettre au vue des deniers jours intensément menées. Une certaine lassitude s’installe mais la fin de saison est proche.

http://www.lequipe.fr/Triathlon/Actualites/Les-francais-au-pied-du-podium/316267
Je reste bien accroché à mon top 10 dans la Série, qui reste une bonne source de motivation.
http://www.triathlon.org/results/rankings/
Mon programme ces prochains jours sera à la récupération puis à la préparation de la dernière course cette saison en Nouvelle-Zélande pour la Finale des World Triathlon Series à Auckland le 21 octobre. D'ici là, deux-trois vernissages, l’ouverture du concept store Spécialized Fréjus, le Roc d’Azur et ne sais-je encore. Les sollicitations continuent d’affluer. Qui a dit que les « JE » ne servent à rien !!? N'est ce pas madame Hauss...
 
A bientôt
David
 
 
publié le 05/09/2012
 
Copyright davidhauss.com 2017- Tous droits réservés - Espace pro