"Hauss prend son temps"

En petite forme, David Hauss a renoncé à faire sa rentrée le week-end dernier au Japon. Mais rien ne presse dans cette saison pas tout à fait comme les autres.

Entre d’autres temps, David Hauss aurait pris les choses avec beaucoup moins de philosophie. Nous sommes en mai et le quatrième des derniers JO n’a pas encore disputé le moindre triathlon en compétition. "Mais ce n’est vraiment pas grave. Je prends mon temps", sourit l’intéressé qui a retrouvé le sud de la France et Saint-Raphaël, son port d’attache.

Initialement, le Réunionnais devait faire sa rentrée au Japon, le week-end dernier à Yokohama pour la troisième étape des "World Triathlon Series", le circuit du championnat du monde. Et puis, il a renoncé. Il explique : "A mon arrivée en métropole, j’ai sans doute attaqué l’entraînement un peu trop fort. Avec du recul, je me dis que je n’avais pas assez récupéréré de mon malaise au championnat de 10 km à Sainte-Suzanne. J’avais les jambes lourdes, je n’arrivais pas enquiller les grosses séances. J’ai décidé de stopper complétement une dizaine de jours. Dans ces conditions, il valait mieux renoncer au Japon". Pas de panique, donc. L’Avironnais n’a pas cessé de répéter que cette année 2013 était placée sous le signe de la transition. Après un millésime 2012 exceptionnel, marqué par une énorme aventure aux Jeux Olympiques de Londres, le numéro un français ne se voyait pas repartir à "fond" pendant douze mois. "Oui, l’idée, c’est de profiter de cette période pour faire d’autres choses", confirme l’intéressé, qui ne veut même plus se fixer une nouvelle date de rentrée : "Je reprends progressivement. Je ne vais pas faire deux fois la même erreur. Donc, je serai au départ d’une course quand je sentirai que je suis opérationnel. Je ne veux rien précipiter. Inutile de se fixer bêtement une date".

Rio, c’est loin

Avec ce gros retard à l’allumage assumé, David Hauss peut quasiment tirer un trait sur ses chances au circuit "WTS", où il s’est classé, au mieux, sixième en 2011. Trois étapes sur huit ont déjà eu lieu. Mais là, non plus, rien de bien méchant. "Avec les gens de la Fédération et les responsables de l’équipe France, les choses sont claires. Ils me soutiennent. Ils ont compris ma situation et mes envies", explique t-il, "de toute façon le processus de sélection pour les Jeux Olympiques de Rio, en 2016, né débutera qu’en juin 2014. C’est dans plus d’un an. J’ai de la marge". Une marge confortable pour se faire plaisir et tenter de nouveau défi. Sur la ligne d’arrivée de son Trail des Anglais victorieux, en février, Hauss avait clamé son admiration pour le Grand Raid et avancé l’idée de disputer la Mascareignes. Le projet a pris forme. Il est même officiellement inscrit. "Oui, si tout va bien, je serai au départ de la Mascareignes. Ça sera très sympa", confirme t-il, "ça correspond tout à fait à ce que j’ai envie de faire dans les mois qui viennent. Je veux me faire plaisir". Cette année de transition est loin d’être dénuée de charme.

Lukas Garcia

http://www.clicanoo.re/369895-hauss-prend-son-temps.htmlmp

 

 
publié le 18/05/2013
 
Copyright davidhauss.com 2017- Tous droits réservés - Espace pro