Ma vie de triathlète sur le Web

« Entre des interviews livrées à l’issue d’un match ou d’une course, alors qu’ils sont encore essoufflés et en sueur, et des propos à tête reposée sur leur propre blog, les athlètes d’aujourd’hui ont vite choisis. Nous avons rencontré à Nice l’un des meilleurs sportifs français. David Hauss. »

lire la suite :

Voici les questions inédites de l’interview de David Hauss :

 - Donnez-nous envie de vous suivre sur le web.

 «Si vous aimez voyager et rêver, c’est le bon endroit.»

 - Racontez-nous quelques histoires palpitantes sur votre vie de  triathlète en voyage aux 4 coins du globe.

 « J’aime raconter mes expériences de voyage, donner du rêve  aux gens qui me suivent, ou pas d’ailleurs ! Les sensations que l’on  peut ressentir au départ d’une grande course, les joies, les  tristesses, les victoires, les défaites… Je tente  de diversifier le type  de  news à proposer. Narrer mes aventures sous différentes formes  (Je commence  juste mais j’ai pas mal d’idées)  cela peut aller de l’itv  au poème contemporain. Mais, je me retrouve aussi parfois mêlé à  des faits divers.

 

 Braquages !

 Par exemple, en 2002 j’étais à Cancun pour courir les championnat  du monde Junior (2e), lors de la soirée d’après course, déjà bien  avancée, je suis sorti de la boîte avec un ami triathlète pour un besoin  rapide. Là, en moins de deux des flics mexicains sont sortis de je  ne sais où, ils nous ont menottés et embarqués à l’arrière de leur véhicule. Après 30 minutes d’un étrange négoce, il nous aura fallu débourser 150 $ pour descendre de la voiture et rentrer à l’hotel.
Une autre fois à Rio, en 2003 pour ma 1er Coupe du Monde (13e), je me suis fait braquer avec un autre athlète (Cédric Fleureton) au moment de traverser la route pour rejoindre CopaCabana. Un homme s’est placé derrière moi, calibre à la main pour me demander mon argent. Grosse panique intérieure et ne laissant rien transparaître, j’ai pris mon ami par le bras, nous avons poursuivi  notre route de manière nonchalante et au coin de la rue, nous avons couru jusqu’à l’hôtel non loin de là. Lui, il continuait à passer et repasser pour accroître son butin du jour. »

(ndlr : il ne savait pas qu’il avait à faire à des athlètes ! Ils sont bien trop rapides pour un délinquant.)

- Donnez-moi quelques conseils utiles, inspirés de votre hygiène de vie, pour ma vie de tous les jours.

« Tous les matins à jeun, un demi citron pressé dans de l’eau tiède ! »

- Je connais bien quelques joueurs de foot. Eux aussi voyagent souvent et ont besoin de se détendre en dehors des matches et des entraînements. Par exemple, Didier Deschamps adorait jouer à la Playstation et Vincenzo Montella enregistrait de la musique sur des K7 audio. De nos jours, le nouveau passe-temps des athlètes semble être le web. Est-ce une façon plus constructive de se détendre ?

« Je ne sais pas mais en tout cas beaucoup d’athlètes autour de moi et moi le premier, pensons au développement de notre sport et par bien des moyens. Le net en fait partie. Nous n’évoluons pas dans les mêmes sphères que ce type de gars alors on fait le job ! Mais rassurez-vous, je me détends autrement… Pour moi tout cela est partie intégrante de la vie d’un sportif de haut niveau. »

- Si l’athlète s’exprime directement sur le web, le journaliste a-t-il encore son mot à dire ? Réponse sur NetZ :

A lire aussi l'interview de Yohan, responsable de 1Elan2Com, Marketing Manager de David Hauss et un vrai sportif.

article rédigé par Denis GENTILE pour Netz

publié le 09/05/2011
 
Copyright davidhauss.com 2017- Tous droits réservés - Espace pro